Lors de la soirée citoyenne à Liège, les participant-es ont été amenées à répondre en une phrase à trois questions:

Qu’est-ce qu’une naissance respectée ?

Qu’est-ce que vous avez le plus aimé lors de votre accouchement ?

Qu’est-ce vous avez le moins aimé ?

Voici les réponses…

20150926_205632(1)

Une naissance respectée c’est…

“Une naissance respectée c’est être informée et grâce à cette information être capable de poser ses propres choix face à la préparation à l’accouchement, au suivi prénatal, à l’accouchement et au post-accouchement »

.
« Une naissance respectée ce serait un moment dans lequel on est considéré au moins à l’égal des intervenants ‘médicaux’. Où le rythme, les questions, l’instinct, l’énergie trouvent leur place. Où la future mère est au centre de l’action. Dans la bienveillance avant tout. »

.
« Une naissance respectée est une naissance où la femme peut choisir la manière dont elle souhaite mettre son enfant au monde. Lui permettre d’être actrice et la soutenir. Accueillir l’enfant dans la douceur et post-poser les soins non vitaux dans l’immédiat. »

.
« Naissance respectée = (1) la transparence de l’information, le patient a le droit à l’info ; (2) respect des choix du couple, de leur projet de naissance ; (3) respect d’un accouchement physiologique. Cependant si le couple veut un accouchement médicalisé il faut respecter leur choix car à chaque couple correspond une façon de donner la vie ; (4) obtenir un consentement éclairé des couples. »

.
« Une naissance où l’enfant, la femme et le père se sentent entendu et respecté dans leurs corps et leurs émotions »

.
« Une naissance respectée, c’est une naissance qui est mise en œuvre dans le choix des parents, un choix qui a été réfléchi antérieurement à la grossesse et l’accouchement et qui est ensuite respecté, appliqué et soutenu. L’accompagnement dans ce choix est primordial afin d’aider les futures mères à vivre une naissance qui leur ressemble. »

.
« Permettre à des parents d’accueillir leur enfant en douceur, secondés par des personnes d’expérience et de confiance »

.
« Lors d’une naissance respectée, le rythme et les besoins de la femme, du bébé et de leur entourage sont respectés. La femme et les professionnels qui l’entourent connaissent la physiologie de l’accouchement et les conditions qui aident la femme à s’ouvrir ».

.
« C’est une naissance où la femme donne la vie par elle-même, avec le soutien nécessaire (pour elle et le papa) »

.

« Choisir si péridurale ou pas. Demander l’avis aux parents pour chaque acte technique posé si possible (en fonction du degré de l’urgence). Pouvoir changer de position pendant le travail. Créer une ambiance de sécurité, douceur. »

.
« Accouchement le plus physiologique possible, en respectant les demandes, des futures mamans, avec le moins de médicalisation possible »

.
« A mes yeux, c’est une naissance qui ressemble le plus aux valeurs des parents en devenir, et pas aux standards hospitaliers, ni aux normes médicales en vigueur d’une époque donnée »

.
« Respect des droits, de l’intimité, de l’histoire du couple/de la mère, des besoins, de l’intégrité physique ET psychique ; »

.
« A l’écoute du rythme de la mère et de son bébé »

.
« Pour moi une naissance respectée, c’est respecter le choix de la mère (sur la façon dont elle veut accoucher), respecter l’endroit où elle veut accoucher, renseigner énormément les mamans sur les différentes alternatives pour accoucher »

.
« Une naissance respectée c’est laisser le choix aux parents, sans aucune influence ni pression »

.
« Pour moi une naissance respectée et dans un 1er temps un accueil correct des couples, de donner les infos adéquates et de prendre le temps dans l’écoute du choix de naissance. Que le conseil soit la priorité dans la prise en charge. Puis une naissance respectée renvoie aussi à une vie de famille : bien débuter dans le respect de nos convictions et choix de vie »

.
« Pour moi une naissance respectée, c’est des informations objectives pour faire des choix éclairés ; un lieu où on se sent en sécurité, de l’écoute, de la patience, du coaching de la part de l’équipe médicale ; un accouchement qui reste un souvenir merveilleux »

.
« Une naissance respectée c’est respecter lors de l’accouchement les droits des parents, ce dont ils ont envie, respecter leurs projets et bien sûr respecter le bébé. Accompagner les parents, leur expliquer tout ce qu’on leur fait et les raisons des actes afin qu’ils puissent se sentir bien et bien vivre ce moment unique »

.
« Une naissance respectée est synonyme de liberté »

.
« Une naissance respecté = respect du projet de naissance, respect de l’intimité de la parturiente, respecter la religion, respecter les craintes et prendre le temps de les expliquer. Une naissance respectée, c’est surtout respecter l’être humain qui donne la vie et respecter le petit être humain qui naît »

.
« Une information sous forme d’échanges très personnalisés avec le couple lui permettant de faire un choix éclairé ; un accouchement respecté quand les choix sont posés et respectés »

.
« Une naissance respectée est une naissance où la maman et le papa ont leur mot à dire et peuvent le vivre comme ils le souhaitent »

.
« Pour moi, une naissance respectée est une naissance où la parturiente, le papa et le bébé sont respectés, sont écoutés et où les interventions sont soit justifiés médicalement, soit demandés par la parturiente informée. Une naissance dont tous les acteurs gardent un bon souvenir ! »

.

Ce que j’ai le plus aimé lors de mon accouchement…

« La puissance et l’intensité du moment qui est source de force pour moi ; le regard de mes enfants juste sortis de mon ventre…ils avaient la conscience de l’univers en eux ; la naissance de mes enfants est ma renaissance à moi »

.
« Pouvoir accoucher dans une position verticale »

.
« Juste sa présence, sa main (de la sage-femme) dans le bas de mon dos, être là avec mon bébé à chaque moment jusqu’à la rencontre »

.
« La douceur d’une sage-femme »

.
« Au moment des poussées, je me suis totalement sentie en travail AVEC mon bébé, j’étais totalement ouverte et pleinement connectée à mes sens et à lui, il était déjà pleinement là. »

.
« La chance de pouvoir m’en remettre à une sage-femme de confiance, gérante du fait que tout se passerait dans le respect. Si des complications avaient dû avoir lieu, elle nous avait expliqué les choses et nous aurions fait des choix dans la confiance. C’est hyper rassurant »

.
« Je me sentais en sécurité avec ma sage-femme. J’ai aimé l’avoir à mes côtés durant tout le travail pour me soutenir, me recentrer lorsque je perdais pied. Dans l’ensemble j’ai beaucoup aimé accoucher »

.
« Sage-femme discrète ; donne des conseils, mais ne prend aucune décision à ma place ; elle a toujours demandé pour écouter le cœur, si pas le bon moment ou contraction, elle attendait. A accepté de dépasser le terme et d’attendre comme je voulais . Bonne collaboration avec le gynécologique. Aide pour gérer la douleur : respiration, confiance, donner la main pendant les contractions. »

.
« TOUT sauf les crampes… »

.
« Ce que j’ai vraiment apprécié, aimé, ADORE, a été pour la seconde naissance de ‘mener’ à bien mon projet d’accouchement par voie basse après une césarienne, d’avoir réussi à ma (RE) faire confiance…Pour la 3ième naissance, être à la maison, SOUTENUS par notre sage-femme, et respectés dans nos choix et ENCOURAGES, ce sentiment de CONFIANCE que nous pouvions avoir en nous, en cette naissance, en notre sage-femme…et avoir pu prendre notre temps, tranquillement de VIVRE ce moment. »

.
« Présence des femmes, ma mère ou ma sage-femme »

.
« Les magnifiques naissances que j’ai vécues me portent toujours dans le quotidien avec mes enfants : confiance en moi, confiance en eux, en nos ressentis. J’ai adoré ce moment intense, seule, dans ma baignoire, où tout d’un coup je me suis sentie reliée à toutes les générations de femmes ayant accouché »

.
« La lenteur, l’Amour, le rythme, la musique, la douce lumière, Eliane, l’eau, l’écoute, les huiles, le ballon, la magie »

.

Ce que je n’ai pas aimé lors de mon accouchement…

« Attendre le gynéco pour pousser »

.
« Subir les actes médicaux sans en avoir été informée (et par conséquent sans mon accord) »

.
« Ses doigts (ceux du gynéco !) dans mon Vagin »

.
« Le toucher vaginal de la sage-femme (qui l’a compris et ne l’a plus fait). Quand le gynéco a voulu tenir mon périnée, je lui ai fait comprendre en le repoussant d’un coup de jambe. »

.
« Alors que j’ai vécu un très bel accouchement grâce à l’accompagnement d’une sage-femme, mon gynécologue, lui, ça ne l’intéressait pas du tout »

.
« Je me serais bien passée de la présence de mon gynéco mais il a quand même respecté mes choix. »

.
« Je n’ai pas aimé la suture de ma petite déchirure ! »

.
« Me sentir manipulée, me sentir non respectée (temps de la grossesse, temps du travail, information NON données quant aux gestes médicaux, pression pour prendre la péridurale, rupture de la poche des eaux, séparation de mon bébé après césarienne, position imposée pour l’expulsion, paroles blessantes d’un gynéco (après une césarienne : ‘comme ça vous saurez comment ça se passera les prochaines fois…’) ; pas de PROPOSITIONS pour faire des CHOIX (alternatives) ni de possibilité de donner ou non mon accord à un acte à poser,…) »

.
« Le dérangement après la naissance régulier dans la chambre et non justifié ; la froideur des locaux et chambres ; le protocole hospitalier »