La troisième soirée citoyenne de la Plateforme pour une naissance respectée a eu lieu à Namur le 23 octobre 2015, en partenariat avec l’Arche de Noé et La Ligue des Familles à la Maison des Jeunes de Champion.

Une trentaines des mamans, futures mamans, papas, futurs papas, citoyennes, sages-femmes, futures sages-femmes ont débattus sur l’importance de la naissance respectée, ont partagé leurs expériences et ont alimenté nos quatre revendications par des idées d’actions. Toutes ces idées sont compilées et feront l’objet d’une analyse plus approfondies. Saluons, la présence de notre plus jeune participant, un bébé de 8 jours…

Nos traditionnels panneaux de post-it étaient présents pour récolter les témoignages et définitions des participants.

IMG_1832 IMG_1835 IMG_1839

Une naissance respectée, c’est…

« NAISSANCE RESPECTEE = … ?

  • RESPECT DE LA FAMILLE par rapport besoins (enfant, mère, père)
  • TEMPS, METHODE, LIEU
  • MOINS MEDICALISE, + NATUREL
  • ACCESSIBILITE ?
    • Sociale

Tout public ?

  • Économique
  • INFORMATION (avant, pendant, après) »

« Le respect, l’intimité, du couple

Le respect de nos peurs, le respect devant nos questions même les plus « évidentes »

Le respect devant nos choix, nos demandes. »

« Quand le bébé et ses parents sont mis au centre de tous les préoccupations et des soins »

« L’écoute et le respect de chacun, la liberté de mouvement et celle de pouvoir accueillir son bébé comme on le sent, à ce moment-là ! »

« Une naissance respectée c’est être à l’écoute du rythme de la maman et du bb, de leurs besoins, en lien avec le papa.

C’est surtout avoir le choix, pouvoir l’exprimer en confiance et enfin être entendue et reconnue. »

« Une naissance respectée est pour moi, une naissance et un accouchement réalisés dans la confiance, dans l’amour où l’humanité est au centre de la relation. Selon moi, la femme et le couple doit avoir le choix et l’information consentente et éclairé. La qualité des soins de santé doit être accessible à tous et pour tous. Une naissance respectée devrait être une évidence, un droit !

Pour tous et vécue par toute. »

« Une naissance respectée, au rythme des mamans et des bébés sous le regard avisé de la sage femme, de l’équipe médicale. »

« Être à l’écoute de la femme, de ses désirs, de ses choix et de son corps.

Être soutenue et entourée de douceur. »

« Rester à l’écoute de la maman, respecter ses envies de mouvements de positions, la laisser accoucher et ne pas l’accoucher.

Respecter ses demandes et lui expliquer les actes médicaux/ les protocoles et avant d’agir attendre son consentement. »

« Pour moi, une naissance respectée c’est,

  • respecter le projet de naissance du couple
  • ne pas effectuer des actes médicaux inutiles (épisio, manœuvre, surveillance en continu)
  • Écouter le couple
  • Favoriser la physiologie Ex :j ((signe = barré) ocytocine pour optimaliser, = favoriser la mobilisation, etc)
  • Explication de chaque acte aux parents pour favoriser leur implication »

« Une naissance selon les choix des parents.

Une naissance où chacun a sa place, le papa, la maman, le bébé

Un espace où on laisse le temps au temps

Le respect des rythmes

Le respect des besoins

Une grande place à l’écoute

Un retour à l’essentiel »

« Une naissance respectée est une naissance où le rythme de maman et de bébé est respecté, càd non forcé, non provoqué. »

« -respect du rythme de chacun

– être entouré de manière bienveillante

– ne pas se sentir jugé. »

« Une naissance respectée pour moi c’est un suivi correct de l’accouchement, et de la grossesse. C’est respecter les choix de la maman ex ; (religion).

C’est aussi pouvoir accepter ces décision et l’accompagner avec des conseils. »

« Que les futurs parents soient entendus par les professionnels du secteur sur leurs désir pour la naissance. »

« La naissance respectée c’est de permettre à chaque femme, couple, de préparer l’arrivée d’un (ou +) enfant là où elle, il se sent le mieux et de la manière qu’il le désire. »

IMG_1870 IMG_1878

Ce que j’ai le plus aimé lors de mon accouchement…

« J’avais la chance de ne pas travaillé et j’ai donc pleinement vécu ma grossesse en connexion avec mon bébé. »

« J’ai pu accoucher en maison de naissance pour mon 2ème enfant. Les 9 mois de grossesse passés aux côtés des SF furent FANTASTIQUES. L’accouchement s’est fait dans un moment de confiance, de bonheur et d’abandon. Mon époux à pris part à 200% à mes côtés et les SF lui ont laissé une place à mes côtés. Je dis qu’on a accouché, plutôt que j’ai accouché. Après cet accouchement, je me suis sentie fière et pleine de confiance. »

« J’ai particulièrement aimé et apprécié la confiance de mon équipe (de sages-femmes collègues) mise dans ma compétence à accoucher. Cela a assis ma personnalité de sage-femme et ne m’a donné qu’une envie : faire de même avec les mamans dont j’ai la charge. »

« Ce que j’ai aimé, c’est d’être accompagnée par une sage femme en consultation pré-natal, pour mon accouchement à domicile et après la naissance. J’ai aimé cette relation privilégiée cet accompagnement pour devenir parent, autour du suivi affectif et médical de la naissance. »

« Enceinte :

J’ai aimé porté la vie

Sentir ce petit être grandir en moi

Les transformations de mon corps »

« Mes accouchement ont tous été « compliqué » (césarienne, inversion utérine…) Mais j’en garde le souvenir du 1er regard avec mon bébé le 1er contact. »

« La sage-femme qui me chuchote à l’oreille « Tu peux le laisser venir ton bébé tu sais, il est prêt »… J »

« Chaque rencontre réalisée jusqu’à présent à la Maison de Naissance. Accueil et écoute chaleureuse, disponibilité, empathie. 1 vrai temps de partage à 4 : papa, maman, bébé et la sage-femme ! Chacun a sa place. »

« Lors de la première séance en maison de naissance, ma place de père a été pour la première fois introduite. J’ai pu vivre la consultation de façon participative et non en regardant un écran. »

« Mes filles dans mes bras.

La gentillesse de la sage femme

Les yeux bleus de l’anesthésiste qui me rassurez pendant la césarienne d’urgence. »

« La douceur de l’accompagnement, les rires pendant le travail, avec ma sage-femme, et la délicatesse de son massage dans le bas du dos. »

« Le moment où j’ai poussé très fort et que le bébé (son corps) est né dans un grand flot d’eau chaude réellement apaisante après cette brûlure intense. »

IMG_1829 IMG_1817

Ce que j’ai le moins aimé lors de mon accouchement…

« La réflexion, presque triomphante, de la sage-femme de l’hopital, après qu’on m’ait posé une péridurale que je ne voulais pas. « Alors, je vous l’avais dit !  Soulagée, hein ?! » »

« Le moment où je me suis couchée sur la table d’accouchement (alors que j’avais tout le temps marché) j’ai trouvé ça vertigineux. Et il y avait du sang au plafond. »

« Ce que j’ai le moins aimé me sentir prise au piège par le corps médical déposédée de ma force et ma capacité à mettre mes enfants au monde. »

« Je n’ai pas accouché, j’ai été accouchée.

Bcp de violence

Déclenchement sans réelles explications. »

« Pour mon premier accouchement, je n’ai pas pu choisir mes positions pendant le travail et la délivrance. Après 12hr, j’étais à bout et j’ai demandé la péridurale. Autre moment difficile pendant cet accouchement, l’épisio !

Après coup, je me suis rendue compte qu’elle n’était pas nécessaire. Je me suis sentie « mutilée » et en fait en partie « volée ». J’ai fait confiance au corps médical et je m’en suis voulue de ne pas m’être mieux informée. »

« L’écho morpho, moment censé rassurer (ou pas) les parents en parcourant l’ensemble des critères physiologique du bébé, est devenu un cauchemar technique de 15 minutes montre en main du à un retard d’1h30, où ratrapper le temps perdu était plus important que nous 3 ! »

« Quand on m’a demandé de me justifier sur le pourquoi je ne voulais pas la péridurale, en se chargeant bien de me faire comprendre que sans cela, je n’y arriverai surement pas !

Et que le jour de l’accouchement, on me l’a proposé 9X dont la dernière juste avant l’expulsion… »

« L’échomorpho !!

RDV expédié, gynéco pressée par le temps,

Aucune humanité. »

« Une césarienne en urgence chaotique.

  • changement d’équipe
  • le choix entre la rachi ou la totale
  • les hurlements des personnes présentes dans la salle d’op.
  • et surtout l’oubli du papa dans le couloir »

IMG_1890 IMG_1868 IMG_1833IMG_1811